Vous êtes ici : Accueil > CM1 - CM2 > Les arts > Le ballet urbain
Par : CM
Publié : 8 mars

Le ballet urbain

Le mardi 8 mars la classe de CM de Cinthia Grimaud est allée au spectacle "LE BALLET URBAIN", à Chantonnay. Nous sommes allés en car à ce spectacle grâce au conseil départemental. Nous avons écouté des percussions corporelles imaginées par Mathieu VIVION et Charles GIRAUD. Ils ont utilisé des instruments et des objets du quotidien. A la fin du spectacle nous avons eu le privilège de posée des questions.

  • D’une part, grâce à leurs gestes, ils ont fait des sons corporels. Ils ont tapé sur leur poitrine, leurs cuisses, leurs joues, frappé des mains, claqué des doigts, mis leur main devant leur bouche et fait la marche militaire. Les sons corporels peuvent être lent, medium et rapide. Ils ont fait des onomatopées (bruits qu’on émet avec notre bouche comme boum, tic, tac) et du beat box (imiter des instruments à percussion avec sa bouche).
  • D’autre part, nous avons vu Charles et Mathieu jouer des instruments. La batterie est composée du gros tom, petit tom, petite caisse, cymbales, charleston, wood block. Le mélodica est un instrument à vent : on en joue en soufflant dans l’embouchure et en jouant sur le clavier.
  • De plus, Mathieu et Charles ont utilisé des objets du quotidien qui peuvent faire des sons :
    - le balai : ils ont fait des bruits avec le manche et des frottements avec le bout du balai.
    -  le ballon de basket : ils ont laissés tomber les ballons de basket et ils ont frappé dessus.
    -  des tabourets et une table : ils ont tapoté avec des baguette de batterie sur les tabourets et sur la table.
    -  des pots en verre : ils ont tapoté les pots en verre avec leurs mains et des baguettes. JPEG
  • Toutefois, il y avait aussi des enregistrements audios. Nous avons entendu le chant des oiseaux, les bruits de la ville, des clefs de voiture, les portes des voitures et le démarrage de la voiture, le train. Puis, Mathieu et Charles ont marché en rythme avec les talons et les passants. Entre certains numéros, nous entendions la musique du « Ballet urbain ».
  • Pour finir, nous avons posé des questions aux 2 artistes qui ont présenté ce spectacle :
    - « Quel âge avez-vous ? » Mathieu a bientôt 39 ans et Charles a 2 fois 20 ans donc il a 40 ans.
    - « Pourquoi dites-vous des mots bizarres ? » « Nous laissons les spectateurs imaginer ».
    - « Comment appelle-t-on ce piano ? ». « C’est un mélodica. »
    - « Comment faites-vous pour taper aussi vite sur votre corps ? » « Nous nous sommes entrainés. »